Sportif et Micronutrition

1) Explication générale :

Dans le domaine du sport, l’intérêt principal de l’entraînement (hors domaine stratégique, tactique ou technique) est de créer des adaptations (= ensemble des modifications, le plus souvent invisibles à l’œil nu, qui surviennent en réponse à l’entraînement et améliorant durablement les compétences de l’organisme).
Ces adaptations permettent de devenir plus fort, plus endurant, plus rapide, plus souple, plus apte à faire face à la chaleur, au froid, au décalage horaire…

La connaissance de la physiologie nous permet de savoir ce qui est nécessaire au corps pour que ces adaptations se mettent en place, et on a remarqué qu’une très grande majorité des sportifs n’ont pas les éléments indispensables en quantités suffisantes (fer, zinc…) pour que cela soit le cas.

Continuer la lecture de « Sportif et Micronutrition »

Informations supplémentaires post consultation

1) L’intérêt de la macronutrition

La macronutrition est la science qui s’intéresse aux macronutriments : les protéines, les glucides et les lipides.

On sait par exemple que :

– Les protéines ont un rôle de structure. C’est à partir de celles présentes dans notre alimentation que notre corps crée le muscle, les enzymes…

– Les lipides ont un rôle de structure. C’est à partir de ceux présents dans notre alimentation que notre corps crée les membranes cellulaires, les neurones… On peut aussi évoquer leur rôle dans le contrôle de l’inflammation. En effet, plus nous mangeons d’oméga 6, plus nous serons en état inflammatoire alors que plus nous mangeons d’oméga 3, plus nous serons en état anti inflammatoire.

– Les glucides sont pour le coup, les moins utiles des 3 macronutriments. En effet, notre corps peut les synthétiser à partir des protéines ou des lipides.
Avoir les apports adéquats en macronutriments permet d’avoir, pour l’exemple, une bonne carrosserie de voiture. C’est important, mais cela n’est pas garant de la fonctionnalité de la voiture…

2) L’intérêt de la micronutrition

La micronutrition est la science qui s’intéresse aux micronutriments : le fer, le zinc… et leurs rôles dans les différents organes
La plupart des fonctions dans le corps humain sont gérées par des enzymes.

Continuer la lecture de « Informations supplémentaires post consultation »

Le Fer

A quoi sert le fer dans l’organisme ?

Le fer est un constituant de l’hémoglobine. Cette protéine est présente dans les globules rouges du sang et permet de transporter l’oxygène des poumons vers les autres organes.

De plus, il entre aussi dans la structure de la myoglobine. Cette protéine est responsable du stockage de l’oxygène dans les muscles, leur permettant d’être oxygénés durant une activité physique prolongée.

Cependant, le fer est aussi nécessaire pour beaucoup d’autres fonctions :

  • Il est nécessaire à la fabrication et à la conversion des hormones thyroïdiennes
  • Il est nécessaire à la création de la dopamine, noradrénaline, adrénaline et sérotonine
  • Il est indispensable pour la perte de poids
  • Il contribue au fonctionnement normal du système immunitaire
  • Il joue un rôle important au niveau cérébral (concentration, mémoire…)

 

Les types de fer :

Il existe 2 types de fer différents qui se distinguent par leur mode d’assimilation :

Le fer Héminique : Il se trouve dans la viande et a un taux d’absorption avoisinant les 25%. Il passe par les canaux des acides aminés dans l’intestin.

Le fer non héminique : il se trouve dans les légumes et a un taux d’absorption au mieux de 5%. Il passe par les canaux des micronutriments.

 

Quelles sont les causes du déficit ?

Continuer la lecture de « Le Fer »

L’intérêt de la macronutrition et de la micronutrition

La macronutrition est la science qui s’intéresse aux macronutriments : les protéines, les glucides et les lipides.

On sait par exemple que :

– Les protéines ont un rôle de structure. C’est à partir de celles présentes dans notre alimentation que notre corps crée le muscle, les enzymes…

– Les lipides ont un rôle de structure. C’est à partir de celles présentes dans notre alimentation que notre corps crée les membranes cellulaires, les neurones… On peut aussi évoquer leur rôle dans le contrôle de l’inflammation. En effet, plus nous mangeons d’oméga 6, plus nous serons en état inflammatoire. Et plus nous mangeons d’oméga 3, plus nous serons en état anti inflammatoire.

Continuer la lecture de « L’intérêt de la macronutrition et de la micronutrition »